Agence de traduction Lyon : Traduction culinaire : évitez les coquilles !

traduction culinaire

Traduction culinaire : évitez les coquilles !

Spécialiste de la traduction et de la localisation, Version internationale vous fait voyager au royaume des saveurs en donnant un coup de projecteur sur la traduction culinaire. Découvrez comment faire d’une bonne traduction un atout commercial et quelles erreurs éviter dans le choix de votre prestataire.

 

La traduction culinaire englobe plusieurs types de sujets : la traduction de menus, de recettes, de présentations de produits ou encore de conseils diététiques.

 

Pour les professionnels des métiers de bouche, proposer un menu en plusieurs langues permet tout simplement d’élargir son potentiel de clients. La France, premier pays touristique au monde, a accueilli en 2017 près de 89 millions de touristes. Nombreux sont ceux qui viennent profiter de l’art culinaire et du terroir français. Cependant, la barrière linguistique ou même une traduction maladroite peut parfois gâcher cette expérience voire faire fuir le client. Alors mettez toutes les chances de votre côté et investissez dans une traduction culinaire de qualité !

 

Des traductions… sans traducteurs ?

 

Le premier écueil à éviter, c’est la tentation d’utiliser des programmes de traduction automatique comme Google Traduction. Ils sont rapides et gratuits mais n’offrent aucune garantie de qualité, ou pire encore, génèrent des erreurs.C’est même l’origine de la plupart des traductions culinaires cocasses que l’on retrouve sur Internet, qui ne sont en effet pas le travail d’un traducteur. Et quand la confiture se transforme en « embouteillage », l’huile en « pétrole » ou encore l’œuf en « fœtus », c’est votre image de marque qui en pâtit et l’appétit de votre client qui se gâte…

 

S’adresser à un spécialiste

 

Faire appel à un vrai professionnel de la traduction est d’autant plus important que la traduction culinaire est beaucoup plus compliquée qu’il n’y paraît.

 

Grâce à ses collaborations avec des grands groupes comme Air France, Weight Watchers mais également des restaurateurs et des producteurs, Version internationale et ses équipes de traduction ont acquis une expérience précieuse dans ce domaine. Adriane, référente pour les traductions culinaires chez Version internationale, en explique ainsi les particularités :

 

« La cuisine d’un pays est intimement liée à sa culture. Non seulement le vocabulaire est très spécifique, mais le registre de langue employé varie beaucoup d’une langue à l’autre. En France, on utilise par exemple beaucoup de métaphores ou de formules assez littéraires pour présenter notre cuisine. Le traducteur étranger doit donc user de toute son expérience pour produire un texte qui soit facilement compréhensible par un client de son pays tout en conservant la particularité du plat et de la culture culinaire.

 

Même des ingrédients simples comme la crème anglaise, le fromage blanc ou les choux à la crème peuvent poser problème à des traducteurs novices. Alors que dire des « poissons en habit vert », de la « farandole de légumes » ou encore de la « marquise au chocolat »… Une traduction littérale n’est pas toujours possible et les équivalents communément utilisés sont en réalité assez approximatifs car ces ingrédients sont typiquement français. Il faut donc des traducteurs à la fois rigoureux et inventifs, et qui ont une très bonne connaissance de la gastronomie française et étrangère ».

 

Coopération entre le traducteur et le professionnel

 

L’un des enjeux majeurs de la traduction culinaire est d’être en adéquation à la fois avec le besoin du client et celui du consommateur. Ainsi, la restauration grand public nécessite des énoncés clairs, faciles et rapides à comprendre par le plus grand nombre.

La cuisine gastronomique en revanche utilise des produits plus rares et spécifiques. Il est donc important que le gastronome puisse percevoir ces subtilités. De plus, dans ce cadre, l’expérience gustative commence souvent dès la lecture du menu. Les descriptions fleuries et poétiques concoctées par les chefs titillent l’imaginaire. Il s’agit alors pour le traducteur de recréer une expérience similaire chez le client étranger.

 

Notre expérience chez Version internationale nous a montré qu’une coopération étroite avec les chefs ou les producteurs est un atout majeur pour produire une traduction adaptée au positionnement de ces professionnels et respectueuse de leur savoir-faire. Nos traductions s’intègrent dans leur stratégie de développement et leur permettent d’établir un lien unique de confiance avec leurs clients.

 

Si vous avez des traductions culinaires à effectuer, nous pouvons vous aider à trouver la meilleure solution : il vous suffit de nous contacter !

 

Contact & devis gratuit