EN

Traduction juridique et financière : l’expertise est de mise

Des erreurs de traduction qui peuvent coûter cher

S’il existe un domaine où le traducteur se doit d’être hautement fidèle au texte source, c’est bien la traduction juridique et financière. En effet, les approximations peuvent coûter cher, au sens propre du terme.

Voici un exemple ayant eu un certain retentissement afin d’illustrer mon propos. Nous sommes en 2010. François Fillon, alors Premier ministre, tient une conférence de presse avec son homologue canadien Stephen Harper. Il déclare à cette occasion qu’il ne voit « que des bonnes nouvelles dans la parité entre l’euro et le dollar ». Les agences de presse économiques anglophones s’empressent de traduire le terme parité par l’anglais parity, qui signifie une égalité parfaite entre deux devises, alors qu’en français, la parité est le taux de change d’une monnaie par rapport à une autre. Résultat : les spécialistes en déduisent que le gouvernement français souhaite une équivalence parfaite de l’euro et du dollar, et la conséquence est immédiate avec une chute record de l’euro face au dollar.

Même si vous n’êtes pas Premier ministre, vous pouvez légitimement vous inquiéter des répercussions que peut avoir une mauvaise traduction de votre dernier rapport financier ou extra-financier, ou de l’appel d’offre auquel vous souhaitez répondre. C’est pourquoi il vous faut faire appel au bon prestataire.

État des lieux de la traduction juridique et financière

Dans le monde actuel, les flux économiques et financiers entre les entreprises engendrent d’importants besoins en matière de traduction de documents juridiques et financiers. Les réglementations nationales et internationales évoluent quant à elles constamment. Tout cela nécessite la rédaction et la mise à jour continues de documents, de présentations et de contrats qui doivent être rédigés dans la langue de chacun des partenaires. Ces traductions, qui peuvent s’adresser tout aussi bien aux clients, aux partenaires, aux institutions, aux fournisseurs, aux collaborateurs, aux associés ou aux dirigeants, se doivent d’être exemptes d’approximations et traitées avec un haut degré de confidentialité.

La traduction juridique et financière couvre un champ très vaste, requérant des spécialisations pointues. Version internationale, agence de traduction à Lyon, saura vous accompagner dans tous vos projets les plus sensibles :

  • offres commerciales, appels d’offres, business plans
  • contrats (droit commercial et social) et conditions générales
  • documentation de propriété intellectuelle (brevets, dépôts de marque…)
  • traduction assermentée de documents administratifs (certaines combinaisons de langues seulement)
  • rapports annuels, documents bancaires, comptes rendus de réunion
  • documents de référence et informations réglementées
  • rapports d’audit
  • Kiid / Dici (Document d’informations clés pour l’investisseur)
  • études, mémoires, livres blancs
  • rapports financiers et rapports extra-financiers

 

Traduire le droit, des enjeux bien particuliers

Dans le domaine juridique, le traducteur est confronté à un défi bien particulier : rechercher l’équivalence entre l’expression de la langue source et celle de la langue cible, alors même que les régimes juridiques sont différents et que les notions ne se recoupent pas parfaitement. C’est par exemple le cas pour la notion d’avocat. Dans le cadre d’une traduction juridique en anglais, le terme « avocat » sera traduit différemment selon que le texte est américain, canadien, britannique ou d’un autre pays anglo-saxon. La traduction choisie dépendra du rôle que tient l’avocat dans le document juridique à traduire. Aux États-Unis, l’attorney est l’avocat inscrit au Barreau dont le rôle est d’assurer la représentation juridique de ses clients. Quant au terme advocate, il peut désigner une personne qui ne sera pas forcément juriste et qui ne plaidera pas forcément devant les tribunaux. En Grande-Bretagne, on trouvera les termes sollicitor et barrister, selon le rôle joué par l’avocat.

Cette rapide étude de cas montre la disparité des notions dans le domaine juridique et la nécessité de faire appel à des professionnels maîtrisant à la fois le jargon juridique et les règles de la traduction. C’est ce que vous trouverez chez Version internationale : d’excellents traducteurs spécialisés en traduction juridique et financière et un processus strict de contrôle-qualité en interne.

Vous savez ainsi que votre projet est entre de bonnes mains :

  • Traduction par des professionnels diplômés en traduction (master ou doctorat) et spécialisés dans leur domaine ou issus du secteur financier (consultants, journalistes, professeurs…)
  • Recours à des linguistes traduisant exclusivement vers leur langue maternelle
  • Double relecture et correction en interne de tous les contenus traduits
  • Confidentialité et totale sécurisation de vos informations
  • Rapidité : une équipe toujours disponible et une capacité de production qui nous permet de répondre à vos attentes dans des délais très serrés

 

Lucie Tarrerias

Voir aussi

Catégories

Soumettez-nous votre projet de traduction pour obtenir un devis.
Nous vous répondons dans l’heure (aux horaires de bureaux).