EN

Traduction informatique

Une expertise partagée pour réussir la localisation de vos solutions IT

La traduction/localisation de vos solutions informatiques vous permet de toucher un public beaucoup plus large et constitue un levier de croissance véritablement significatif. Sa mise en œuvre réclame néanmoins une expertise spécifique de la part de votre prestataire.

Ils nous font confiance

Vos attentes et objectifs

Échangeons sur vos projets

Opportunité

Expertise

Nos collaborateurs, linguistes spécialisés et informaticiens, parlent votre langage et répondent précisément à votre problématique.

Adéquation

Nous localisons contenus et éléments techniques selon les spécificités culturelles et professionnelles de votre public cible.

Performance

Nous construisons ensemble votre projet en détaillant ce dont vous disposez déjà, et en anticipant les contraintes techniques et linguistiques.

Cohérence

Adaptabilité

Nous pouvons travailler dans votre écosystème informatique, du démarrage du projet jusqu’à la phase de test.

 

Échangeons sur vos projets

Soumettez-nous votre projet de traduction pour obtenir un devis.
Nous vous répondons dans l’heure ( aux horaires de bureaux ).

Pour approfondir

Aucune entreprise ne peut donc ignorer l’opportunité que représente l’hyper connexion au monde et par conséquence, celle de localiser ses solutions et supports pour réussir son déploiement à l’étranger.

Les projets de localisation informatique sont souvent plus complexes qu’il n’y paraît. L’interface utilisateur demande souvent des adaptations qu’il est préférable d’avoir prévues dès votre version zéro.

 

La localisation d’un logiciel doit s’anticiper

La plupart des éditeurs de logiciels éclairés ont bien compris l’importance de la phase d’internationalisation en intégrant le processus dès la conception, en lui affectant des ressources humaines et financières, et en lui réservant une étape définie au cours du développement de la solution. Concernant les ressources, ils intègrent dans leurs équipes des localization managers au côté des UX writers afin de réussir leur développement multilingue dans la plus grande sérénité. Mais cette préparation et ces moyens mobilisés ne sont pas forcément à la portée de tous. Sachez simplement que non anticipée, la localisation peut vous demander de remettre les mains dans le développement de votre solution. Même sans équipe de choc ultra opérationnelle, une bonne anticipation devrait vous faciliter la tâche.

Chaque langue est à traiter à part

Certaines langues peuvent donner plus de fil à retordre. Le sens de l’écriture (gauche<>droite), le type d’alphabet et les caractères sont autant de particularités à prendre en compte.

Par ailleurs, la localisation de graphiques, de scripts ou de tout autre support contenant des symboles ne doit pas être éludée. Il s’agit de points de vigilance qui ne constituent pas des détails. Vous vous rendriez compte à un moment ou à un autre de ces dysfonctionnements, alors autant les avoir en tête avant de lancer le projet.

Outre l’aspect linguistique, la dimension culturelle a son importance ici aussi puisque les usages terminologiques de chaque pays varient. Si en terme marketing cette approche est capitale, ne la sous-estimez pas pour la traduction de vos solutions. Il en va de la facilité de prise en main de vos outils, de leur compréhension et donc, de leur niveau d’adhésion.

Vous l’aurez compris, il est indispensable de mettre en place une phase de préparation détaillée avant de commencer la traduction afin de bien établir vos exigences tant en matière de contenu que de format (type de fichier, contraintes techniques, nombre de caractères autorisés, abréviations, glossaires, etc.).

Jongler avec les contraintes techniques et terminologiques

La gestion des contraintes techniques et terminologiques est prépondérante, et il convient de parfaitement cadrer le projet au démarrage pour éviter toute déconvenue. Une fois de plus, approfondir nos échanges est indispensable afin de bien comprendre quelle est votre cible : s’agit-il d’ingénieurs, de techniciens, de comptables ou du grand public ? Le choix de la terminologie doit être adaptée et pertinente.

Si vous avez déjà rédigé un guide terminologique interne, c’est lui qui fera référence. Cependant, si vous n’avez jamais entrepris ce travail, nous pouvons vous y aider et, sinon, nous utilisons les termes d’usage dans votre secteur. Il est cependant des spécificités propres à vos produits qui sont une marque de fabrique et qu’il convient de mettre en avant dans la langue cible. Nous vous recommandons de bien réfléchir au lexique qui vous est propre afin de parfaitement traduire non seulement vos mots, mais aussi votre identité.

Faciliter l’accès au contexte

L’une des principales difficultés de la traduction de logiciels, jeux vidéo et autres interfaces réside dans le manque de contexte. La possibilité pour le traducteur d’avoir accès à l’interface comme n’importe quel utilisateur constitue une aide précieuse. Il comprend alors la cohérence des termes dans leur ensemble et dans leurs interactions en les visualisant à l’écran.

Par ailleurs, une bonne préparation des supports à traduire devra permettre de lui faciliter la tâche. Certains choix que vous feriez en pensant faciliter la vie du traducteur peuvent avoir l’effet inverse. Par exemple, trier vos chaînes alphabétiquement amène à coup sûr un moins bon résultat car le traducteur a besoin de pouvoir se projeter dans une forme de logique. Supprimer les doublons, souvent à des fin d’économie, ne lui rend pas service non plus car, selon le contexte, il s’agit peut-être d’un doublon dans la langue source mais pas forcément dans la langue cible. Il en va de même pour le choix de ne livrer que les chaînes « sèches » à la traduction puisque le déroulé global est important concernant le contexte. Il est préférable dans tous les cas que les traducteurs aient accès (en lecture seule) aux indications telles que le type de la chaîne ou aux commentaires du développeur.

Sachez enfin que nos outils métiers sont en mesure d’isoler les éléments en préservant l’intégrité du reste et de gérer des particularités. Nous devons précisément les définir au démarrage du projet. (Pour en savoir plus, voir les 5 erreurs à éviter).

L’importance de tester la solution dans la langue cible

À l’issue du projet, une phase de tests est prévue afin d’assurer que le logiciel fonctionne correctement et que l’interface est exempte d’erreurs dans la langue cible. Elle permet notamment de vérifier la bonne adaptation des éléments de navigation (boîtes de dialogue, boutons, menus, etc.) ainsi que la justesse des enchaînements, et de relever, le cas échéant, des modifications (obligatoires ou souhaitables) ou améliorations à apporter.

Pouvoir compter sur une équipe expérimentée

La localisation informatique est un domaine bien spécifique de la traduction pour lequel on ne peut pas improviser. La dimension technique requiert en effet une expertise et un savoir-faire particuliers. Version internationale a une expérience de plus de 30 ans dans le domaine et travaille de longue date pour des éditeurs leaders sur leur marché.

Nos équipes sont ainsi rompues à l’exercice, et nos ressources qui combinent linguistes spécialisés et informaticiens constituent la meilleure garantie de voir votre projet mené à bien.

Exemples de contenus concernés

Études de cas​

Traduction de logiciels informatiques complexes

Enjeux et demande

Notre client est le leader mondial de la conception de logiciels professionnels en interaction avec le cloud et le data center de chaque entreprise. La société équipe de très nombreuses entreprises  multinationales. De nouveaux  produits sortent régulièrement et leur distribution nécessite la traduction et la mise à jour des traductions. En outre, la société achète régulièrement d’autres éditeurs de logiciel, ce qui vient compléter son offre de produits.

Les produits informatiques sont variés et très complexes. Ils se déclinent en plusieurs familles de produits, touchant des domaines très divers avec parfois peu de rapport entre eux. La terminologie peut différer d’un produit à l’autre pour un même terme. La complexité et la variété des produits impliquent une véritable appropriation des fonctionnalités des logiciels par les traducteurs. Une cohérence parfaite est attendue entre, d’une part, l’interface utilisateur et d’autre part, les différents supports d’assistance utilisateur (aide en ligne, documentation, support de formation…).
Pour résumer, le client exige une qualité irréprochable qui impose une équipe stable et fiable sur le long terme ainsi qu’une communication simple et efficace entre nos responsables linguistes et les validateurs client.

Réponse de VI

Nous avons mis en place une méthodologie sur-mesure :

– Utilisation de bases terminologiques très pointues,
– Utilisation d’une plate-forme « cloud » permettant de gérer en temps réel à la fois les questions des traducteurs et les réponses du  client,
– Remontée des problèmes affectant le texte source pour correction par les développeurs et rédacteurs.

Côté production, des outils développés en interne ont été mis en place pour permettre à l’ensemble des traducteurs (internes et externes) travaillant simultanément sur ces projets de pouvoir échanger en temps réel sur les problématiques linguistiques ou techniques rencontrées (nouveau terme, demande de précision, incohérence dans le contenu, etc).
L’ensemble de ces échanges est supervisé par notre « linguiste  référent » en interne. L’équipe met tout en œuvre pour résoudre les problèmes en amont. Cela permet une plus grande efficacité et une plus grande fiabilité, aussi bien dans la qualité de nos traductions que dans le respect des délais.

Des contrôles qualité personnalisés ont en outre été mis en place pour ce client. Ils permettent d’être vigilants sur des points que nous savons sensibles.

Enfin, un recrutement interne très strict nous a permis d’allouer ces tâches seulement à des traducteurs remplissant certaines conditions. Une formation initiale et continue de nos ressources impliquées dans ce projet de traduction complète ce dispositif abouti.

Le résultat : une collaboration de plus de 20 ans avec un client qui nous fait pleinement confiance. Des volumes très conséquents traités annuellement, avec une qualité constante et une réactivité toujours au rendez-vous. 

Applications mobiles (Mobile Apps) et contraintes de longueur

Enjeux et demande

Notre client, l’un des leaders du monde informatique et mobile, commercialise un système d’exploitation pour téléphones portables. Il propose très régulièrement à ses clients des mises à jour. Celles-ci doivent être traduites et respecter de fortes contraintes de longueur pour garantir le bon affichage du texte sur les appareils mobiles.
La traduction doit être précise et maîtrisée et chaque chaîne ne doit pas dépasser un certain nombre de caractères. Il est en effet indispensable que les fonctionnalités soient explicites et s’affichent intégralement à l’écran. C’est ce qui permettra au client de garantir une expérience-utilisateur optimale.

Réponse de VI

Nous devons garantir à notre client que la traduction fournie est non seulement la mieux adaptée au niveau linguistique, mais également que le texte respecte les contraintes de longueur imposées.

En pratique, notre ingénieur informaticien a développé en interne un programme s’adaptant aux contraintes de notre client. Le programme calcule automatiquement la longueur de chaque chaîne et bloque la saisie de caractères supplémentaires. Cet outil garantit qu’il n’y a pas d’erreur et permet à nos traducteurs de se concentrer sur leur tâche linguistique plutôt que sur le décompte de caractères. D’autre part, cela évite à notre client de devoir investir dans une phase de tests et vérifications prenante et coûteuse.

Soumettez-nous votre projet de traduction pour obtenir un devis.
Nous vous répondons dans l’heure (aux horaires de bureaux).