EN

Stratégie SEO, comment adapter sa stratégie de contenus à l’international ?

Ça y est, vous y êtes ! Vous avez décidé de localiser vos contenus sur le Web et de travailler votre stratégie SEO pour susciter l’engagement des internautes dans vos pays cibles.

Lors de votre déploiement à l’international, vous allez vous adresser à des audiences nouvelles et bien spécifiques, et faire face à une concurrence propre à chaque marché. Alors, pour assurer le succès de votre projet, vous allez devoir veiller en amont à quelques règles essentielles.

Une stratégie SEO multilingue doit intégrer une dimension culturelle et sociologique

Avant tout, si vous souhaitez conserver votre identité comme l’état d’esprit général de votre marque, prenez soin de bien comprendre les spécificités culturelles du marché visé pour anticiper d’éventuels faux pas. Il est très recommandé de tester sur place votre branding afin d’éviter des écueils : même de très grandes marques ont dû faire face à des problèmes de traduction de slogan ou de sens de nom qui étaient à côté de la plaque, ou pire, devenaient rebutants.

Changer de nom dans un pays peut être nécessaire si phonétiquement l’original n’est pas très « heureux » et risque d’être contre-productif. Ça peut être drôle parfois et faire le buzz sur les réseaux sociaux mais ce serait là une stratégie quelque peu risquée.

Satisfaire les attentes locales tout en garantissant la cohérence globale de vos contenus reste votre défi majeur ! Aussi, proposer des contenus homogènes sur les réseaux sociaux tout en maîtrisant la diversité culturelle mérite une étape préalable d’analyse et de réflexion ; ne la brûlez pas !

Rappelons au passage que vous devez également porter votre attention sur l’adaptation éventuelle de votre identité visuelle ; certaines images ne produisent pas le même effet selon la culture locale.

Pour rappel, même si cela peut vous sembler anecdotique, ayez bien à l’esprit qu’une traduction peut faire varier le volume de mots et rendre une mise en page beaucoup moins harmonieuse que dans sa version initiale. Pour la localisation d’un site web, le taux de foisonnement est notamment à prendre en compte pour les menus et l’ensemble des éléments de navigations.

 

Votre stratégie SEO doit s’adapter et ne pas être calquée sur l’initial

Pour votre stratégie social media, tâchez de bien intégrer les niveaux de popularité des réseaux, comme les habitudes d’utilisation, les tendances, etc. Pour la vente en ligne, pensez aux habitudes d’achats comme aux moyens de paiement les plus populaires.

Anticipez aussi les saisonnalités qui ne sont peut-être pas les mêmes que sur votre marché national. Il y a certainement un calendrier spécifique qui, s’il est bien maîtrisé, peut devenir un atout ; les fêtes locales seront certainement l’occasion d’orienter un peu différemment votre contenu à ces périodes-là.

Enfin, Google n’étant pas l’unique moteur de recherche au monde, vous devez optimiser votre référencement pour les moteurs locaux. Si Google n’est pas leader dans le pays ciblé, et plus précisément en Chine ou en Russie où Baidu et Yandex sont respectivement en tête, pensez votre référencement selon leur logique algorithmique. Il serait dommage de passer outre et se priver d’une partie des internautes s’élevant en l’occurrence à plusieurs dizaines de millions ! Les pros du SEO multilingue sauront vous épauler dans votre stratégie de contenus dans ces pays.

Pour ceux qui le souhaitent et qui ont les moyens de l’intégrer à leur stratégie, avoir recours à des prescripteurs locaux comme des influenceurs reconnus vous permettra de donner plus de poids à vos contenus. Suivis par d’importantes communautés d’internautes, ils vous permettront forcément de gagner du temps dans votre conquête. L’intérêt de cette option reste néanmoins à évaluer selon que votre stratégie est B2B ou B2C.

Pour booster votre référencement, il est souhaitable que le contenu soit soutenu par des backlinks locaux, ce qui suppose que vous ayez établi des connexions avec des sites bien établis dans votre pays cible et si possible, à fort trafic ! Et oui, la stratégie digitale n’est pas que dématérialisée et c’est heureux. Créer du lien localement n’aura que des effets positifs.

Enfin, pensez également à regarder la stratégie de vente adoptée par vos concurrents. Elle peut être riche en enseignements et révéler de bons comme de mauvaises choix stratégiques.

 

La qualité de votre référencement naturel passe par un travail approfondi sur vos mots clefs

Sur le plan lexical, ayez bien en tête qu’une même langue n’est pas tout à fait la même selon le pays où elle est parlée. Il est important d’en connaître les spécificités et subtilités locales. Mal anticipées, elles peuvent malmener la lisibilité de votre propos. On ne parle pas le même espagnol à Mexico, à Buenos Aires ou a fortiori à Madrid, ni le même français à Paris ou à Montréal.

Il est important de faire traduire ses mots-clés dans toutes leurs déclinaisons possibles pour identifier ceux qui sont les plus recherchés, et donc les plus populaires dans la langue cible.

Établir des guides terminologiques précis adaptés à chaque pays est essentiel. Il convient également de tester l’ensemble des déclinaisons et de bien tenir compte de la phonétique, de la recherche sémantique dans sa globalité et des interprétations possibles. Le champ sémantique utilisé pour décrire votre produit/service doit être parfaitement adapté à votre marché.

Une fois cette étape passée et les tests localement validés, vous allez pouvoir vous fixer des objectifs en connaissance de cause tout en gardant à l’esprit que votre travail autour du SEO fera l’objet d’ajustements continus. Mais là, rien de nouveau, vous savez bien qu’en matière de stratégie SEO, pour que votre référencement progresse, vous devez penser optimisation de vos contenus et de leur structuration de manière assidue.

N’envisagez pas d’avoir recours à la traduction automatique de vos mots-clés. Il faudrait le cas échéant avoir affaire à des contenus très verticalisés et enrichis par des mémoires de traduction. Même sous contrôle humain et vérification approfondie, nous déconseillons cette méthode. Vous pourriez par ailleurs être sanctionnés par des moteurs de recherche pour duplicated content. Notez aussi que vos visiteurs ne méritent pas de mauvaises traductions. Ils ne sont pas dupes ; alors peaufinez votre contenu !

Toutes les préconisations faites jusqu’ici valent bien évidemment pour la traduction des mots-clés de vos campagnes SEM ; vous ne souhaiteriez pas dépenser votre budget inutilement.

 

Choisissez comment piloter votre localisation de contenus

Vous vous posez la question du pilotage de votre déploiement à l’étranger et notamment de la localisation de vos contenus. Qui dans l’entreprise est en charge de cette stratégie ? Le siège, les filiales, le services marketing, l’export ? 

Selon les moyens que vous pourrez y allouer, les solutions seront forcément diverses. Avez-vous une filiale sur place, et avez-vous ou envisagez-vous d’avoir un service client dédié ? Dans ce cas, pensez-vous pour autant traiter la localisation de vos contenus sur place ?

Vous pouvez tout à fait le faire depuis votre pays. Assurez-vous néanmoins que les traducteurs avec lesquels vous aurez choisi de travailler sont bien natifs dans la langue (et la variation de langue) qu’ils traduisent et qu’ils sont régulièrement immergés dans la culture locale.

Externaliser sa localisation de contenus est l’option retenue par la majorité des entreprises. La possibilité d’avoir un interlocuteur unique, dédié à votre projet, chez votre prestataire, vous permet de déléguer le pilotage en toute sérénité. Il convient en amont de bien préciser le cadre de sa stratégie pour mettre en route un processus bien huilé qui conviendra à tous. Pour des publications régulières à traduire de manière très réactive, l’externalisation fonctionne aussi très bien. Devant l’augmentation de ce type de demandes, certaines entreprises de traduction ont mis en place des outils tout à fait pertinents.

Si vous avez déjà des filiales dans le pays en question, vous pouvez constituer des guides en mobilisant les compétences dans votre propre pays et donner un peu de souplesse en local pour la révision et le regard avisé que l’équipe sur place sera capable de porter.

En phase de test avec un pays, la stratégie qui consiste à tester le marché par un travail de localisation de vos contenus et de référencement peut être tout à fait pertinente. Vous pourrez alors avoir un retour concret du comportement des consommateurs sans pour autant avoir à vous implanter physiquement.

Vous l’aurez compris, la localisation de vos contenus et la stratégie SEO qui lui est associée peuvent vous permettre de pénétrer efficacement un nouveau marché. Menées avec les précautions d’usage, telles que nous les avons décrites, elles constituent un excellent moyen de tester et de capter de nouvelles audiences.

Vous pouvez consulter en complément notre article sur la traduction marketing qui détaille notamment l’approche culturelle.

 

Vous avez besoin d’être accompagné sur ce sujet ? N’hésitez pas à nous contacter, nous serons ravis d’échanger avec vous.

Voir aussi

Catégories

Soumettez-nous votre projet de traduction pour obtenir un devis.
Nous vous répondons dans l’heure (aux horaires de bureaux).